Mois : octobre 2020

URSULA DE BELLA – UNE GRANDE DEMOISELLE SOURIANTE

URSULA DE BELLA – UNE GRANDE DEMOISELLE SOURIANTE

Bonjour à tout le monde,Je vous présente Ursula, elle fait partie de mes poupées Bella préférées. Je la trouve absolument craquante avec son sourire délicat et sa bouille arrondie. Elle a été offerte au petit musée par Madame Colette Magnan, elle fait à présent partie…

PLEIN DE MERVEILLES POUR LE PETIT MUSÉE

PLEIN DE MERVEILLES POUR LE PETIT MUSÉE

Coucou tout le monde,Il n’y a pas très longtemps, Madame Nicole Gilliard, une dame adorable est passée au musée avec plein de dons pour l’exposition.Je ne vous décris même pas mon bonheur, c’était Noël avant l’heure Je fus réjouie comme une gamine en découvrant tous…

RESTAURATION DE DEUX POUPÉES JUMEAU DES ANNÉES 1950

RESTAURATION DE DEUX POUPÉES JUMEAU DES ANNÉES 1950

Bonjour à tout le monde,
Je vous présente aujourd’hui des photographies d’un travail de restauration faisant partie des plus complexes que j’ai réalisés jusqu’à présent.
C’est une restauration très complète de deux poupées Jumeau en rhodoïd, référence 318 10 ( le 10 désigne leur taille). Elles datent toutes les deux des années 1950 environ.

Ces deux demoiselles ont été amenées dans le petit musée par Madame Monique Raymond.


La poupée aux yeux noisette a été amenée pour restauration, et la poupée sans yeux ( qui a des yeux bleus à présent) fut un don pour être restaurée puis exposée dans l’association.


Je vous joins également une photo venant du site internet www.lespoupeesdautrefois.com représentant le même modèle de poupée dans un excellent état. Je me suis basée sur cette photographie afin de restaurer ces deux poupées en accord avec leur apparence d’origine.


Comme vous pouvez le constater sur les photos “Avant”, ces deux demoiselles nécessitaient un très grand travail afin de pouvoir être remises dans leur état d’origine.

Voici les étapes de la restauration :
– Un nettoyage très précis a été nécessaire afin d’enlever toutes les tâches et la poussière sans abimer le rhodoïd.
– Ensuite, il a fallu retoucher le maquillage d’origine de ces poupées. Ce fut une étape très complexe. Ces deux poupées avaient les sourcils effacés, la couleur de leur joues avait terni. Leurs lèvres ont perdu leur peinture rouge. De plus, il manquait une petite touche de peinture sur le nez de la poupette aux yeux noisette.
Je me suis basée sur une photo représentant le même modèle ( Jumeau 318 des années 1950) dans un excellent état, afin de reproduire leur maquillage à l’identique. J’ai donc repeint les sourcils et les lèvres puis redonné de la couleur à leurs joues. De plus, j’ai retouché la couleur des ongles, car la peinture s’écaillait dans des nombreux endroits. Leur couleur rouge est d’origine. Ce travail fut très long et minutieux, mais je suis vraiment satisfaite du résultat, les demoiselles ont retrouvé tout leur charme.
– Après cette étape, je me suis occupée des yeux de la poupée pour le musée car elle n’en avait pas. Je n’ai malheureusement pas trouvé d’yeux riboulants de bonne taille, comme ceux qu’elle devait avoir à l’origine. J’ai donc choisi des yeux fixes bleus. J’ai également fixé une rangée de cils épais, comme ceux de la poupée aux yeux noisette.
– Cette même poupette avait besoin d’un changement d’élastiques, ce que j’ai réalisé avec plaisir.
– Une fois ces étapes passées, j’ai du acheter des nouvelles perruques pour ces jolies demoiselles. J’ai choisi des perruques à nattes, car c’est la coiffure que portait ce modèle à l’origine. La perruque brune de la poupée de Madame Monique est en cheveux naturels, très similaire à sa perruque d’origine.
– Une fois que le travail de restauration fut fini, je me suis occupée de l’habillage de ces deux demoiselles. Je me suis inspirée par la tenue d’origine de ces poupées. J’ai choisi de la popeline de coton ancienne de la même époque que ces poupées. Pour agrémenter le tout j’ai rajouté un ruban ancien pour souligner la taille et orner les nattes des poupées. Elles ne portent pas de chapeau, à la demande de leur propriétaire.
– Les deux poupées ont ensuite reçu des chaussures et des chaussettes anciennes. Les chaussures blanches que porte la poupée Jumeau pour le petit musée nous ont été offertes par une autre dame. C’est merveilleux, chaque don retrouve sa place dans le petit musée.

Et voilà, la poupée numéro 1, avec le cadre bordeaux est la poupée offerte au musée. La numéro 2, avec un cadre vert est celle de Madame Monique.
La première poupette, comme vous pouvez le voir sur les photos, a déjà trouvé sa place dans le petit musée. Elle embellit l’exposition.
Elle porte son étiquette, qui indique le nom Louise Sirach, car Madame Monique souhaitait que le nom de sa maman , la première propriétaire de cette poupée, soit mis à l’honneur  La deuxième poupée est prête à rentrer chez elle.


Je suis tellement ravie d’avoir pu donner une deuxième vie à ces deux poupettes, elles le méritaient réellement, ce sont des merveilles
Voilà, que pensez vous de cette restauration ?
Je vous remercie d’avance pour toutes vos réponses
Dorothée  

UNE BELLE CLODREY EN ROBE D’ORIGINE

UNE BELLE CLODREY EN ROBE D’ORIGINE

Bonjour à toutes et à tous,Aujourd’hui, j’ai le plaisir de vous présenter une magnifique demoiselle Clodrey. Cette jolie blondinette a été offerte au petit musée par Madame Colette Magnan.Elle est dans un superbe état et elle porte sa robe d’origine. J’adore son visage légèrement boudeur,…

MICHELINE DE PETITCOLLIN, UNE DEMOISELLE BIEN CONNUE

MICHELINE DE PETITCOLLIN, UNE DEMOISELLE BIEN CONNUE

Bonjour à tout le monde, Ma jolie Micheline passe vous souhaiter une belle journée. Vous connaissez certainement déjà cette poupette, elle fait partie des Petitcollin les plus célèbres.Je l’avais achetée il y a déjà un moment afin de l’exposer dans le petit musée. Elle n’a…

RESTAURATION DES YEUX ET CHANGEMENT D’ÉLASTIQUES D’UNE MAGNIFIQUE POUPÉE COLETTE

RESTAURATION DES YEUX ET CHANGEMENT D’ÉLASTIQUES D’UNE MAGNIFIQUE POUPÉE COLETTE

Bonjour à toutes et à tous,
Je vous annonce avec plaisir que je viens de terminer la restauration d’une magnifique poupée. Je partage avec vous les photos de mon travail.
Cette superbe demoiselle c’est Colette de Petitcollin. Elle mesure 57 centimètres. Elle nous a été amenée par Madame Christine , qui souhaitait lui offrir une deuxième vie. La pauvre poupette avait perdu ses yeux et ses élastiques nécessitent d’être refaits.
Cette restauration a été très compliquée en raison de quelques grandes difficultés :
– Il m’a tout d’abord fallu trouver des yeux de la taille idéale pour aller avec la largeur et la longueur des orbites. Comme vous pouvez le voir sur les photos, Colette a des yeux en amande allongés. Une fois que j’ai réussi à enfin dénicher la perle rare, j’ai du les positionner puis les coller de manière qu’ils tiennent solidement, tout en évitant des coulures de colle sur les yeux et autour des orbites, et en prenant soin que la demoiselle ne louche pas, hihi. C’était un très grand défi, mais avec beaucoup de patience j’y suis arrivée.
– Le celluloïd qui avait l’air plutôt solide s’est avéré très cassable en réalité, ce qui fut une difficulté majeure.
– Lors du montage des élastiques, j’ai remarqué qu’il manquait une petite pièce permettant de fixer l’élastique à l’intérieur de la tête. J’ai dû la remplacer et donc chercher une sorte d’hameçon qui n’endommagerait pas le celluloïd lors du montage et en même temps permettrait un maintien suffisant afin que la tête ne se penche pas.
– La poupée était montée à l’aide d’hameçons et de tubes extensibles en métal ( vous pouvez voir ces pièces sur la photo “avant”). Malheureusement, avec le temps, le celluloïd n’a pas supporté la pression et s’effritait autour du montage des hameçons. J’ai donc dû reboucher les fissures et sécuriser les parties se trouvant en contact avec les hameçons afin que la poupée ne se casse pas lors du montage d’un nouveau élastique.
– Après cela j’ai monté des nouveaux hameçons car les anciens étaient rouillés. Ensuite, j’ai à nouveau renforcé le celluloïd se trouvant tout autour. J’ai enlevé les tubes en métal car ils étaient très rouillés, et pourraient salir l’intérieur de la poupée ( ce qui se voit souvent chez les poupées en celluloïd car cette matière devient très fine avec le temps). De plus, avec le temps les tubes n’étaient plus extensibles et l’élastique exercerait une trop grande pression sur la matière.
J’ai donc dû monter les élastiques d’une manière différente, plus délicate, qui ne forcera pas trop le celluloïd.
Voilà, ce travail de restauration fut très long, mais surtout très stressant en raison de la fragilité de la poupée. Sur ce genre de poupettes, le moindre dommage est souvent irréversible.
Mais à présent, la belle Colette est prête à rejoindre sa propriétaire. Je suis tellement ravie d’avoir pu lui redonner un nouveau regard et toute sa beauté Maintenant, Colette pourra se réjouir de sa deuxième vie.
Je trouve que la restauration des poupées est un travail très responsable. En plus de leur valeur financière, les poupées anciennes ont très souvent une valeur sentimentale inestimable. Mais c’est si satisfaisant de les voir renaître petit à petit, puis de voir la joie de leur propriétaire lorsqu’il découvre sa poupette “soignée”.
Voilà, je suis vraiment heureuse de cette restauration réussie, et je remercie mille fois Christine d’être passée à l’association pour soigner cette magnifique poupée.
Gros bisous et bon mercredi à tout le monde !
Dorothée

UNE MERVEILLEUSE ET DÉLICATE POUPÉE SFBJ

UNE MERVEILLEUSE ET DÉLICATE POUPÉE SFBJ

Coucou à toutes et à tous, J’aimerais vous montrer aujourd’hui une vraie petite merveille. C’est une reproduction de poupée S.F.B.J . Elle fut offerte au musée par Christine Cany, je suis vraiment ravie car je la trouve sublime. Je trouve que son visage est très…

UNE TRÈS GRANDE BELLA DANS SA BOITE D’ORIGINE

UNE TRÈS GRANDE BELLA DANS SA BOITE D’ORIGINE

Bonjour à toutes et à tous, Cela fait déjà un petit moment que je souhaitais partager avec vous les photos d’un vrai trésor, mais ces dernières semaines ont été très remplies. J’ai enfin un petit moment libre, je vous présente donc cette très grande Bella…

UN COLIS REMPLI DE MERVEILLES EST ARRIVÉ AU PETIT MUSÉE

UN COLIS REMPLI DE MERVEILLES EST ARRIVÉ AU PETIT MUSÉE

Bonjour à tout le monde,

J’ai reçu, il y a quelques jours, un magnifique don de la part de Madame Viviane Mace . Cette dame très gentille avait découvert le site internet de notre musée et décida d’envoyer un superbe lot de poupées pour l’exposition. J’ai été très touchée en ouvrant le colis, il était rempli de véritables merveilles.

Il contenait :

– Une poupée Jumeau de 45 cm.

– Une magnifique poupée brune avec des tresses, je ferai très bientôt des recherches afin de l’identifier.

– Une adorable Lorette de Bella brune. J’adore cette poupée, j’ai deux Lorettes blondes mais pas de brune alors je suis vraiment ravie.

– Une grande Bella de 46 cm.

– Une poupée Bluebell

– Une superbe poupette noire de 43 cm.

– Une Bella marquée 14007

– Une belle poupée régionale de 40 cm

– Un pantin

C’est donc un très grand lot de superbes demoiselles qui embelliront l’exposition du petit musée. Certaines d’entre elles possèdent leurs magnifiques tenues d’origine. Je vous les remontrerai dès qu’elles seront nettoyées et coiffées, prêtes à être exposées. Je suis très impatiente de m’en occuper ! Je ferai également des recherches sur leur historique afin de pouvoir le partager avec les passionnés et les passionnées.

Mille mercis à Madame Viviane, je suis vraiment touchée par ce don très généreux. C’est si gentil de votre part d’avoir offert ces merveilles à notre association.

Je souhaite une excellente journée à tout le monde !

Gros bisous d’amitié.
Dorothée

POUPETTE HONG KONG – UNE PETITE PUCE DE 29 CM

POUPETTE HONG KONG – UNE PETITE PUCE DE 29 CM

Bonjour à tout le monde,Voilà une petite puce qui passe vous souhaiter une belle journée.Cette petite demoiselle mesure 29 centimètres. Elle est seulement marquée HONG KONG dans le cou. Elle a été offerte au petit musée par Monsieur Georges Hierholtzer. Je l’ai donc nettoyée afin qu’elle puisse…